Rabot D. Bois

Description

Mathieu est arrivé à Rimouski sans véritable emploi fixe et en questionnement. « J’avais deux choix, dit-il, le marketing ou la menuiserie. J’ai finalement opté pour un cours en menuiserie donné au Centre de formation professionnelle de Rimouski, d’une durée de 2 ans. Dès la première année, mon idée était faite et je savais qu’un jour, j’aurais ma propre shop de menuiserie ». Il a ouvert par la suite son atelier de menuiserie artisanale à Saint-Anaclet. C’est vraisemblablement la menuiserie qui l’a vraiment mis au monde. Durant ses études en ébénisterie, Mathieu Jean a vu son talent être récompensé puisqu’il a mérité la médaille d’or des Olympiques québécoises en formation professionnelle et technique, en 2014. La suite, il l’attribue au hasard, ce hasard qui a toujours été sur son chemin. «Lorsque j’ai su que David-Yann voulait se départir de son entreprise à Sainte-Anne-des-Monts et après en avoir discuté avec mon ex-partenaire, nous avons entamé des discussions pour finalement nous porter acquéreurs de Rabot D. Bois en 2017. Nous avons finalement déménagé où nous sommes installés aujourd’hui, au 714, du boulevard du Rivage à Rimouski » À ce moment-là, les champs de compétence de chacun, Normand et Mathieu, se voulaient gagnant/gagnant pour la suite des choses. L'histoire de Rabot D. Bois Écrit par Jean-Claude Leclerc de Muffin & Café Originaire de Lac-à-la-Tortue, tout près de Shawinigan, dans la région de la Mauricie, Mathieu Jean est le propriétaire unique de Rabot D. Bois. Jusqu’à tout récemment, il était en copropriété avec son partenaire d’affaires, Normand Dumont qui a quitté l’entreprise pour de nouveaux défis. Les deux hommes avaient acquis Rabot D. Bois en 2017, une entreprise qui était déjà en opération à Sainte-Anne-des-Monts et qui fut fondée par un autre ébéniste artisan tout aussi brillant, David-Yann Auclair. Son entreprise, à l’époque, avait démarré sous l’appellation de l’Atelier du vieux rabot. À 34 ans, la première portion de la vie de Mathieu s’est déroulée dans un monde complètement différent de ce qu’il vit aujourd’hui. Mathieu a grandi en plein air comme guide en tourisme d’aventure. Le canot, le kayak, l’escalade étaient toute sa vie. Une sérieuse blessure à une épaule, lors d’une expédition, aura changé définitivement le cours de sa carrière. Tout comme une rencontre déterminante avec celle qui partage sa vie depuis une quinzaine d’années, Alexa Bérubé Deschênes. « J’ai grandi au sein d’une famille de patenteux, souligne-t-il. Mon arrière-grand-père et mon grand-père ont touché à tout, dont la soudure pour mon grand-père qui m’a laissé, avant de mourir, son coffre de menuisier qui me suit depuis. Quant à ma conjointe, je l’ai connue à Trois-Rivières et lorsqu’elle a décidé de poursuivre ses études à Rimouski, je l’ai suivie et nous y sommes établis depuis ». Mais la vocation première de Rabot D. Bois n’a pas vraiment changé depuis sa fondation et ça demeure une ébénisterie artisanale version 2.0.